Fonctionnement d’un contrat assurance vie

Comment fonctionne un contrat assurance-vie ?

Un contrat assurance vie est un produit d’épargne considéré de long terme puisque conseillé sur une durée de 8 ans afin de bénéficier de sa fiscalité avantageuse. En outre, ce placement financier offre actuellement un rendement plus intéressant que les placements bancaires classiques.

Découvrez le fonctionnement d’un contrat assurance vie dans ces grands principes !

L’assurance vie est souvent utilisée comme un contrat EPARGNE. Elle bénéficie en outre d’avantages fiscaux en cas de retrait après 8 ans ou de sortie sous forme de rente, mais aussi d’une fiscalité allégée liés à la transmission du patrimoine.

Ainsi, il est fréquent qu’un contrat d’assurance vie soit souscrit dans un objectif de préparer sa retraite, se constituer un capital à terme ou anticiper un projet par exemple immobilier.

Une assurance-vie est un placement financier qui permet a un souscripteur de constituer un capital  dans le but :

  • Soit de le transmettre à un bénéficiaire lorsque du décès de l’assuré. Ainsi, le contrat sera remboursé et le montant versé aux bénéficiaires choisi par ce dernier (en général : enfants, conjoints, concubin, frères et sœurs, etc…)
  • Ou en cas de vie, elle permet au souscripteur de percevoir une épargne, composé du capital investi et des intérêts cumulés. En effet, ce dernier reste bénéficiaire du contrat et titulaire des fonds qu’il peut alors récupérer librement.

Principe de l’assurance vie :

Souscrit auprès d’une banque ou d’une compagnie d’assurance, le souscripteur n’est pas nécessairement l’assuré puisqu’il est possible d’ouvrir une enveloppe assurance vie pour l’un de vos enfants par exemple.

Le principe du contrat en est le suivant :

  • vous pouvez soit récupérer le capital et les intérêts produits à l’issue de la 8ème année (durée minimum conseillé pour raisons fiscales, mais possible avant…).
  • Soit le montant du contrat reviendra à des bénéficiaires préalablement désignés en cas de décès de de l’assuré

Fonctionnement d’un contrat assurance vie

Le fonctionnement est simple ! L’assuré souscrit une assurance vie auprès d’un assureur en versant une somme d’argent pour l’ouverture du contrat. De fait, il devient le souscripteur ! Par la suite, il a le choix entre laisser ce montant versé fructifier, ou procéder régulièrement à des virements – réguliers ou ponctuels – sur son contrat.

Par définition, les versements sont libres. Le souscripteur peut alimenter le contrat en effectuant des versements complémentaires quand il le souhaite. Néanmoins, le contrat peut impliquer un montant minimum à chaque versement.

Ces versement peuvent être périodiques : mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels, mais généralement prévus à l’avance selon un montant de versement minimum en fonction de la périodicité !

Enfin, devenu plus rare, certaines assurances vie fonctionnent par un versement unique réalisé lors de la souscription.Une fiscalité avantageuse avec le temps…


Supports d’un contrat assurance-vie

Lors d’une souscription d’un contrat d’assurance-vie multisupport ; le souscripteur pourra choisir entre plusieurs supports qui se caractérisent par leurs niveaux de risques et de rentabilité :

D’abord, le fond en euros : il a pour avantage de garantir le capital ainsi que les intérêts, mais la rémunération est devenue très faible ces dernières années.

Ensuite, les fonds en unités de comptes proposent des rentabilités plus ou moins importantes suivant un niveau de risque choisi. Cependant, ni capital ni intérêts ne sont garantis.

Enfin, les fonds mixtes – et/ou fonds à promesse – qui permettent de combiner les deux fonds ci-dessus dans le but d’obtenir un  rendement d’épargne supérieur au fonds en euros en limitant le risque !Les versements sur un contrat assurance vie sont souples et variés :


Epargne et Assurance vie

INVESTIR SUR UN PLACEMENT ASSURANCE VIE

  • COMMENT CHOISIR UNE ASSURANCE VIE ?
  • BIEN INVESTIR SUR UN CONTRAT

Quels différences entre les contrats assurance-vie MONOSUPPORT et MULTISUPPORT ?

L’assurance-vie existe en effet sous deux formes, 2 types de contrat : MONOSUPPORT et CONTRAT MULTISUPPORT. 

  • Le CONTRAT MONOSUPPORT est un contrat uniquement investis en euros (ou sur un fond euro) ; c’est à dire investi dans des produits financiers à taux garanti tels que des obligations du secteur public ou privé. Tous les ans, les intérêts sont définitivement acquis. C’est donc un placement sans risque mais peu attractif de nos jours car souffrant de taux de rendement faible.
  • A l’inverse, le CONTRAT MULTISUPPORT peut-être investit sur plusieurs supports d’épargne (appelés fonds) plus ou moins dynamique. Ainsi, on trouve généralement un fonds en euros, fonds garanti identique au contrat monosupport. D’autres fonds – ou supports OPCVM -sont proposés : Fonds Commun de Placement – FCP, ou SICAV boursières. Les intérêts comme le capital de ces derniers ne sont pas garantis. Le souscripteur achète un nombre de part selon le cours du fonds ;  cette valeur de la part variant à la hausse ou la baisse. Seul le nombre de parts acquis est garanti. Ce sont des fonds en unité de compte.

Suivant les contrats, la répartition entre les fonds peut être libre, imposée par l’assureur ou présélectionnée. Plusieurs profils sont alors proposés : dynamique, prudent, équilibré…

Publié dans la catégorie